Flash sur … Le CEW France

Lorsque nous recherchons la définition de beauté dans le dictionnaire, le Larousse en propose deux principalement. Dans un premier temps, la beauté qualifie la qualité de quelqu’un, de quelque chose qui est beau, conforme à un idéal esthétique. Dans un second temps, la beauté définirait le caractère de ce qui est digne d’admiration par ses qualités intellectuelles ou morales. De part cette dernière phrase, nous pouvons donc comprendre que cette notion de beauté, qui peut être assez abstraite, est un élément essentiel pour le bien-être personnel et le bien vivre en société, puisqu’elle fait intervenir des dimensions intersubjectives, des interactions avec les personnes de notre environnement. Ces éléments sont alors retrouvés dans les convictions qui fondent le CEw France. En effet, la beauté n’est pas futile elle aide à mieux vivre.

Le CEw se définit alors comme le premier réseau international des professionnels de la beauté. En 2014, il a célébré ses 60 ans et comptabilisé 8 000 membres à travers le monde. Afin de comprendre le choix du nom pour ce réseau, Cosmetic Executive Women, il faut comprendre son histoire. Le CEw a été fondé en 1954 aux Etats-Unis comme une organisation sociale pour les femmes cadres travaillant, initialement, dans l’industrie de la beauté. Par la suite, en 1975, le groupe s’est élargi et a commencé à se concentrer sur la reconnaissance des réalisations professionnelles des femmes travaillant dans l’industrie. Nous comprenons qu’à ses débuts, l’organisation était limitée aux femmes, et mettait particulièrement en exergue les talents et les carrières des femmes en leur offrant des occasions uniques d’échanges. Néanmoins, ce réseau féminin est ouvert aux hommes depuis 2016, en France. Dans l’ensemble, le CEw participe à l’enrichissement du parcours professionnel de ses membres et dynamise leur carrière dans le but de la développer et lui donner du sens. Ainsi, il contribue à la reprise de confiance, à l’accompagnement et l’insertion professionnelle. Pour ce faire, l’organisation s’établit, en 1985, comme réseau professionnel, en offrant des séminaires, des conférences et du mentorat. Ces conférences sont alors basées sur le partage d’expériences dans le but de penser et anticiper un futur engagé, responsable et innovant de la beauté. 

Ce réseau entreprend des initiatives et intervient à un niveau international. Il regroupe alors des membres à travers le monde. Il lance d’ailleurs le « Member Connect ». Il se compose de trois associations : CEw US, CEw UK et CEw France. C’est en 1986 que le CEw France voit le jour, sous l’impulsion de Michèle Meyer. Cette filiale française se démène alors pour mettre en place des actions concrètes telles que les Centres de Beauté CEw et les Ateliers Olfactifs CEw. Le premier Centre de Beauté fut alors créé à l’hôpital Gustave Roussy, en 1992. L’objectif de ces centres est de concevoir, équiper et financer des programmes de soins esthétiques individuels gratuits à l’hôpital pour les patients. Nous voyons alors apparaître en 1998 l’Association des Centres de Beauté de CEw. Et depuis cette date, ces Centres de Beauté se sont vu recevoir de nombreuses récompenses professionnelles et médicales, consacrées à leurs actions. Le premier Atelier Olfactif apparaît, quant à lui en 2001, en partenariat avec IFF (International Flavors & Fragrances). Ces ateliers proposent alors une activité de stimulation olfactive à des patients ayant subi des traumatismes divers. Néanmoins, les actions de ce réseau ne se limitent pas à ces Centres de Beauté et ces Ateliers Olfactifs. Effectivement, en 2001, la Fondation CEw lance, un programme intitulé Cancer and Careers, conçu pour fournir un soutien, une éducation et une source d’inspiration aux patients atteints de cancer et aux survivants qui débutent ou développent une carrière, et pour soutenir les membres nouvellement diagnostiqués. Le programme se concentre sur le soutien aux personnes touchées par le cancer dans n’importe quelle industrie, et pas seulement dans l’industrie de la beauté. Il est soutenu par des dons de membres de l’association ainsi que de commanditaires corporatifs et individuels. C’est à la suite de ces différents actions et mouvements, que nous voyons apparaître la première édition des « Achiever Awards », en France. 

A travers toutes ces informations, nous pouvons mettre en exergue quelques points. En effet, nous pouvons comprendre que le bien-être d’une personne porteuse ou non de pathologies se considère dans le contexte de plusieurs dimensions. Nous ne pouvons alors évoquer la sérénité intérieure en prenant en compte qu’un seul point de vue. Le CEw a, alors essayer d’appliquer ce principe de la manière la plus exhaustive possible. Ainsi, ce réseau a tenté de considérer l’épanouissement personnel en passant par la dimension de l’épanouissement professionnel. Et ce, également, dans le cas de personnes atteintes de pathologies lourdes telles que le cancer. Ainsi, permettre, d’une certaine manière, de transformer les désavantages en forces. Nous ne pouvons pas changer les événements qui surviennent dans nos vies, en revanche, nous pouvons tenter de modifier le regard que nous portons sur ceux-ci. Et comme l’illustre assez bien Ernest Hemingway, la vie brise tout le monde, et ensuite, quelques-uns deviennent plus forts aux endroits où ils ont été brisés. 

https://cew.asso.fr/

Article rédigé par Mukkades USTAALIOGLU.

etc….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s